Agenda

African Science Literacy Network : atelier sur la communication scientifique et le journalisme à Abuja

Le premier atelier sur la communication scientifique et le journalisme de l'African Science Literacy Network, consacré au renforcement des capacités des scientifiques et journalistes africains en matière de communication de la recherche scientifique dans les médias, aura lieu du 8 au 11 septembre à Abuja, au Nigeria.

Cet atelier de formation intensive de deux jours fait partie du projet African Science Literacy Network (Réseau africain pour la culture scientifique) financé par Wellcome Trust. Il est organisé par Science Communication Hub Nigeria, a pour but de former des scientifiques et des journalistes aux différentes méthodes permettant d'intéresser le public à la science, et de renforcer ainsi la communication et l'information scientifiques en Afrique.

Avant l'atelier, Mahmoud Bukar Maina, fondateur de Science Communication Hub Nigeria, a déclaré que l'atelier formera environ 70 scientifiques et journalistes sur les diverses méthodologies de communication scientifique qui peuvent être utilisées pour communiquer sur la recherche en santé par des animations et dans les médias. « Grâce à cet atelier, nous visons également à créer des partenariats entre scientifiques et journalistes pour le développement à long terme de la science au Nigeria. Les scientifiques et les journalistes ont besoin les uns des autres », a déclaré M. Maina, neuroscientifique à l'Université du Sussex, au Royaume-Uni, et organisatrice du projet African Science Literacy Network au Nigeria.

Maina a fait remarquer que la science a connu une croissance énorme au cours des dernières décennies, y compris la croissance de la recherche en sciences, en génie, en technologie et dans d'autres domaines similaires, ce qui souligne le rôle de plus en plus central de la science dans notre vie quotidienne. Par conséquent, le public doit mieux comprendre la science. Il a toutefois déploré que, dans des pays comme le Nigeria, les idées fausses sur la science soient très répandues en raison du manque de culture scientifique et de communication efficace. « C'est en partie la raison pour laquelle les gens s'automédicamentent ou évitent la vaccination. De plus, le financement de la science [au Nigeria] est insuffisant, ce qui affecte notre bien-être et la capacité de nos institutions à produire la future génération de scientifiques nigérians, et entrave notre capacité à faire progresser la société par l'innovation scientifique », a ajouté M. Maina.

Il a observé que les scientifiques nigérians n'étaient pas activement engagés dans la communication des résultats de leurs recherches au public, ajoutant qu'il y a un faible intérêt pour la science parmi les journalistes et, par conséquent, une couverture inexacte des résultats des recherches scientifiques dans les médias. « J'ai bon espoir que cet atelier facilitera et soutiendra les engagements scientifiques qui favorisent la compréhension, la confiance et le soutien de la science au Nigeria », a déclaré M. Maina.

Abdullahi Tsanni

A propos

Afriscitech, toute la science dans toute l'Afrique.

Suivez l'actualité de la recherche scientifique et technologique en Afrique et par les africains.

Qui nous sommes

Afriscitech.com est édité par Coopetic. L'équipe est constituée de :

- Luc Allemand, rédacteur-en-chef

- Anthony Audureau, rédacteur

- Sampson Adotey, Jr, éditeur langue anglaise

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement, qui ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Search