Afroscientific

Proposition d'une politique africaine pour les OGM

Afriwonk.com vient de poster une revue très utile à propos des OGM (Organsmes génétiquement modifiés) et de leur utilité possible pour l'Afrique.

Après avoir passé en revue les principaux avantages et inconvénients des OGM, l'article (“Genetically modified crops can work for Africa, but only if Africa owns it“) esquisse une proposition de cadre pour l'utilisation des OGM en Afrique :

« Ce qu'il faut, c'est une bonne politique. Une bonne politique sur les OGM en Afrique comprendrait trois éléments. Le premier est la propriété et la responsabilité publiques. Un problème majeur avec les cultures OGM est leur nature privée. La seule façon de s'assurer que les OGM seraient bénéfiques pour l'Afrique est de supprimer les motivations mercantiles de la recherche, de la conception, des essais et de la réglementation. Et le seul moyen d'y parvenir est la propriété publique.

Cela nous amène au deuxième élément : rendre des compte. Il y a beaucoup de méfiance à l'égard des OGM, de leurs motivations, de leurs impacts écologiques et sanitaires et de leur utilisation. La seule façon de répondre à ces préoccupations est la transparence. Aucune société à but lucratif ne sera transparente en ce qui concerne les informations commercialement sensibles telles que ses propres OGM, mais les institutions publiques peuvent être transparentes et peuvent être conçues pour l'être, en intégrant les parties prenantes et leurs préoccupations dans leur conception et leurs structures décisionnelles afin de garantir que ces préoccupations soient prises en compte.

Le troisième élément est la collaboration. Si les OGM sont vraiment bénéfiques pour l'Afrique, il faudra une collaboration à deux niveaux. Tout d'abord, les parties prenantes de l'industrie agricole, les chercheurs, les agriculteurs, les écologistes, les médecins et les consommateurs devront se réunir pour guider le développement des cultures génétiquement modifiées dans le contexte africain. Un contexte dans lequel les petits agriculteurs représentent la grande majorité des agriculteurs, où le changement climatique et les changements météorologiques rendent l'agriculture plus difficile et où les populations en croissance ont besoin d'une plus grande productivité agricole pour les nourrir. Le deuxième niveau est international. Aucun pays africain n'a la capacité de mettre en place et de financer durablement des institutions capables de concevoir, développer, tester et diffuser des cultures génétiquement modifiées à long terme. Cependant, ensemble, ils pourraient le faire. La capacité de mettre en commun le financement, l'expertise et les installations n'a de sens que dans la mesure où de nombreux pays africains sont confrontés à des défis agricoles similaires et où la plupart des cultures de base et commerciales sont cultivées dans plusieurs pays. »

L'article complet est ici (en anglais).

Ce billet a été publié sur Afroscientific.com. Il a été traduit en français par la rédaction d'Afriscitech.com.

A propos

Afriscitech, toute la science dans toute l'Afrique.

Suivez l'actualité de la recherche scientifique et technologique en Afrique et par les africains.

Qui nous sommes

Afriscitech.com est édité par Coopetic.

- Luc Allemand, rédacteur-en-chef

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement, qui ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Activation

Search