Jeunes chercheurs

Chercheur et entrepreneur - 7. Arthur Zang : le problème des maladies cardiaques au Cameroun

Au Cameroun, 60 cardiologues seulement, pour 1,5 million de patients potentiels.

« Je suis un ingénieur chercheur camerounais, basé au Cameroun, formé au Cameroun.

Je dirige une entreprise au Cameroun qui s’appelle HIMORE Medical. Elle fabrique des équipement médicaux. Je l’ai fondée en 2013 lorsque j’ai constaté qu’il y avait un problème de déficit de cardiologue dans mon pays.

Je vais présenter les différentes étapes de ce projet. Comment l’idée est née, ce qu’on a traversé, les différentes réalisations du projet et où on en est actuellement.

Il faut savoir que les maladies cardiovasculaires causent environ 17 millions de décès dans le monde chaque année. On estime que 85% de ces morts se passent dans les pays en voie de développement. Les deux principaux facteurs de ces maladies sont l’hypertension artérielle et bien sûr le diabète, qui touchent respectivement 20% et 9% de la population.

L’un des caractères particulier en Afrique, c’est qu'une grande majorité de la population vit en milieu rural. Par exemple au Cameroun on a uniquement 21% de la population qui vit en milieu urbain. Le reste est en milieu rural et en milieu périurbain.

On estime également qu'une femme sur trois en Afrique est affectée par une maladie cardio-vasculaire. Au Cameroun, c’est près de 4 000 bébés qui meurent chaque année de fait de cardiopathies congénitales, c’est-à-dire les déformations du cœur qui se passent à la naissance du bébé. Et en tout on a environ 1,5 million de personnes qui sont affectées.

Cette situation est accentuée par le fait qu’il y a très peu de cardiologues au Cameroun. Actuellement on a environ 60 cardiologues pour plus de 23 millions d’habitants. Et 85% de ces 60 cardiologues travaillent entre les deux principales villes du pays que sont Yaoundé et Douala.

Donc ça crée énormément de problèmes puisque les populations qui vivent en milieu rural sont obligées de se déplacer pour venir en ville et pour faire leur examens, ce qui augmente leurs dépenses, le temps, mais également les risques qu’ils courent, parce qu’il y a beaucoup d’accidents de circulation. »

A propos

Afriscitech, toute la science dans toute l'Afrique.

Suivez l'actualité de la recherche scientifique et technologique en Afrique et par les africains.

Qui nous sommes

Afriscitech.com est édité par Coopetic.

- Luc Allemand, rédacteur-en-chef

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement, qui ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Search