Jeunes chercheurs

Quelles visions pour la science en Afrique ? 15 - Amadou Tidiane Ndiaye : adapter la formation aux besoins de l’économie

Le Sénégal veut créer un environnement favorable aux chercheurs, du point de vue du statut et des conditions de travail.

« La vision forte, c’est vraiment l’alignement de la formation sur les besoins de l’économie. C’est assez étroit et en même temps très ambitieux.

C’est assez étroit pour un pays comme le Sénégal qui fait moins de quinze millions d’habitants et deux cent mille kilomètres carrés de superficie. Et il faut viser certainement autre chose. C’est assez étroit au moment où il faut chercher des compétences ailleurs pour former les sénégalais et ça c’est une tradition chez nous.

La loi qui permet de recruter les enseignants-chercheurs et chercheurs, dans sa première disposition ne fait aucune distinction entre Sénégalais et non Sénégalais au moments de compétir. Nous recrutons aussi bien les Sénégalais, les Africains, les Européens. Quel que soit votre nationalité, ce n’est pas un obstacle à votre engagement.

Quand vous entrez dans la fonction publique du Sénégal, vous suivez exactement la même carrière de fonctionnaire que n’importe quel Sénégalais. Vous avez le même salaire, les mêmes avantages et la même retraite. Et certainement le Sénégal est le seul pays africain à présenter des non-sénégalais au CAMES. C’est une tradition.

En même temps c’est préparer et améliorer l’environnement pour faire venir les gens. En dehors de cette dimension de statut, les salaires sont relativement confortables. Ca aussi ça attire. Les salaires ont été très fortement améliorés. Par rapport au contexte du Sénégal, nous recevons en ce moment des Européens qui quittent l’Europe pour venir s’engager au Sénégal.

Troisième élément, en termes d’environnement, c’est l’environnement de la recherche et de la formation, et de la recherche-développement.

Il y a la mise en place de centres mutualisés et de partage avec l’acquisition notamment d’un super calculateur autour duquel il y a un écosystème scientifique qui est en train d’être installé, avec des licences en Big Data, en génétique moléculaire. Je ne comprends pas ces sciences là, parce que je suis juriste. Mais je suis parmi les mathématiciens tant et si bien que je connais l’essentiel des problématiques. Il y a tout un ensemble d’activités scientifiques qui sont développées pour la maîtrise de la technologie de base et des technologies avancées.

C’est à l’état embryonnaire, donc les besoins sont extrêmement importants. L’environnement de travail existe et il est en train d’être mis en place. »

A propos

Afriscitech, toute la science dans toute l'Afrique.

Suivez l'actualité de la recherche scientifique et technologique en Afrique et par les africains.

Qui nous sommes

Afriscitech.com est édité par Coopetic.

- Luc Allemand, rédacteur-en-chef

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement, qui ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Search