Jeunes chercheurs

Quelles visions pour la science en Afrique ? 8 - Amadou Tidiane Ndiaye : la science, la technologie et l’informatique au coeur de l’enseignement

Le Sénégal doit avoir les ressources humaines pour participer à l'économie du savoir.

« Parmi ces onze décisions, il y en a 3 qui sont fondamentales pour ce qui concerne cette rencontre. La première décision c’est une réorientation franche, claire et résolue de la formation et de l’enseignement vers les STEM : les sciences, les technologies, les sciences de l’ingénieur et les mathématiques.

Cette option est claire et c’est une option politique qui doit être assumée par tous les systèmes d’enseignement supérieur du Sénégal. Et alors quand on prend cette décision, qui est devenue la feuille de route du Ministère de l’Enseignement Supérieur de la Recherche, il y a tout un ensemble de décisions qui vont permettre la mise en œuvre de cette décision qui est une décision des plus hautes autorités politiques de ce pays.

Notamment, en ce qui concerne les bourses. Tous les étudiants qui ont un bac scientifique, à partir du moment où ils parviennent à s’inscrire dans les universités qui sont classés dans le top 100 de Schengen ou dans les grandes écoles, obtiennent automatiquement une bourse qui couvre l’ensemble des frais de scolarité.

La deuxième option, c’est clairement et franchement de créer des établissements d’enseignement et de formation qui ont (je parle sous le contrôle du recteur qui est là) pratiquement toutes les filières sauf les filières à résonance littéraire.

Nous avons l’université du Sine Saloum qui a une orientation agricole, nous avons les différents ISEP qui sont des instituts de formation à bac+2. Nous avons l’ensemble des autres établissements qui ont été créés depuis 2012 qui ont une vocation STEM.

Et c’est une option qui est claire. C’est la première décision qui a été prise : réorienter le système vers les sciences, les techniques, les mathématiques et les sciences de l’ingénieur.

La deuxième décision, c’est mettre les technologies de l’information et de la communication au cœur du développement de l’enseignement supérieur. Le Sénégal, comme d’autres pays, a compris que l’économie qui sera mise en place demain sera une économie du savoir. C’est a dire une économie qui sera essentiellement axée autour des productions scientifiques, des brevet d’invention, des dessins et modèles, des appellations d’origine. Tout ce qui relève de la production intellectuelle et qui permet de donner à un pays, à une économie, un niveau de compétitivité qui lui permet de se placer au même niveau que les standards internationaux.

Et je vous donnerai juste un exemple. Quand vous avez une entreprise comme WhatsApp avec ses 50 ou ses 100 salariés qui crée beaucoup plus de richesse qu’une entreprise centenaire comme Renault avec beaucoup plus de salariés !

Cette option elle est claire : mettre les technologies de l’information au cœur du développement de l’enseignement supérieur parce que jamais une discipline, à savoir l’informatique, n’a autant bouleversé l’économie. Que se soit l’agriculture, l’industrie, la médecine : tous les secteurs sont touchés et aucun des secteurs n’est épargné par l'intrusion de l’informatique. »

A propos

Afriscitech, toute la science dans toute l'Afrique.

Suivez l'actualité de la recherche scientifique et technologique en Afrique et par les africains.

Qui nous sommes

Afriscitech.com est édité par Coopetic.

- Luc Allemand, rédacteur-en-chef

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement, qui ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Search