Lettre d'information de la physique africaine

Neuf jeunes chercheurs africains passent trois mois au laboratoire américain de Brookhaven

L'African School of Physics suit ses anciens élèves avec du mentorat et, depuis cette année, avec des stages dans des laboratoires de recherche à l'étranger.

Depuis sa création en 2010, l'African School of Physics (ASP), qui a lieu tous les deux ans, a vu passer 320 élèves. Entre 2014 et aujourd'hui, environ 40 % de ces anciens élèves sont des femmes.

Les organisateurs de l'ASP ont développé un programme de mentorat pour aider les anciens élèves et suivre leur développement scientifique ou professionnel. Ce programme de mentorat fonctionne - en collaboration avec les chercheurs qui encadrent ces étudiants, en associant chaque ancien élève avec un physicien qui a donné des cours pendant l'école.

Les anciens étudiants et leurs mentors sont également interrogés périodiquement pour obtenir des commentaires. Cela permet aux organisateurs de répondre à des questions telles que : « Que deviennent étudiants après leur passage à l'ASP ? » ou « Où sont-ils maintenant ? ». Les réponses à ces questions permettent d'améliorer l'ASP pour soutenir les priorités des pays africains en matière d'éducation et de recherche, et pour résoudre les problèmes de rétention.

Un programme étendu avec des stages

En 2019, le mentorat a été prolongé avec un programme post-ASP : des anciens étudiants sélectionnés au niveau de la maîtrise ou du doctorat sont placés dans des laboratoires de recherche pour des visites de trois mois. Les anciens sont intégrés dans des projets en cohérence avec leurs recherches universitaires ; ils travaillent sous la supervision de physiciens de leurs groupes respectifs.

Leur participation à ce programme est discutée et soutenue par les cehrcheurs qui les encadrent. À la fin de leurs visites, ils retournent dans leur établissement d'origine. Dans le cadre du programme post-ASP, neuf anciens étudiants de l'ASP sont venus au laboratoire américain de Brookhaven (BNL), entre juin et août 2019. Ils étaient soutenus par le Bureau des sciences du ministère américain de l'énergie, le BNL, et la collaboration américaine ATLAS.

De jeunes scientifiques africains intégrés dans les équipes de recherche de Brookhaven

Trois de ces jeunes chercheurs sont en maîtrise, quatre préparent leur doctorat et deux ont très récemment reçu leur doctorat. Ils ont été intégrés dans divers groupes de recherche au BNL, à savoir : recherche et production d'isotopes médicaux (un ancien étudiant), ATLAS (trois), calcul haute performance (un), physique des neutrinos (deux), théorie de l'astrophysique et de la cosmologie (un) et Source nationale de rayonnement synchrotron II (un).

Les étudiants sont sélectionnés pour participer à l'ASP sur la base de critères qui tiennent compte des exigences des organismes de financement, de l'équilibre entre les sexes, de l'équilibre géographique, du soutien aux pays les moins avancés et des compétences. La sélection ultérieure dans le programme post-ASP tient compte d'une concordance entre l'intérêt de recherche de l'ancien étudiant et de son conseiller et celui d'un groupe dans un laboratoire.

Nous remercions le ministère américain de l'Énergie, BNL et ATLAS des États-Unis pour leur soutien. Nous remercions également les physiciens du BNL qui ont conseillé les étudiants. Nous espérons que le soutien au programme post-ASP continuera de croître et qu'à l'avenir, nous pourrons placer les anciens élèves de l'ASP non seulement à BNL, mais aussi dans d'autres laboratoires nationaux.

La prochaine édition de l'ASP aura lieu au Maroc du 5 au 25 juillet 2020.

Kétévi Adiklè Assamagan, Laboratoire national de Brookhaven

Cet article a été d'abord publié dans l'African Physics Newsletter. Il a été traduit en français par Afriscitech.

A propos

Afriscitech, toute la science dans toute l'Afrique.

Suivez l'actualité de la recherche scientifique et technologique en Afrique et par les africains.

Qui nous sommes

Afriscitech.com est édité par Coopetic.

- Luc Allemand, rédacteur-en-chef

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement, qui ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.

Search